Violence à Labé : « Je suis en face des terroristes, des rebelles structurés venus d’ailleurs" dixit Madifing Diané


25 Jan
25Jan

Madifing Diané a fait comprendre que le mouvement de Labé est mené par des ” terroristes et des rebelles” et non par la population. « Le paradoxe dans cette affaire, c’est que nous avons en face de nous une véritable rébellion qui nous a engagé dans un véritable état de guerre parce qu’ils sont armés tous armés. Ce sont les gens qui ont cassé Pita, Dalaba qui se sont donnés rendez-vous à Labé avec pour objectif d'imposer la terreur à Labé. Le paradoxe est que les deux journées qui ont précédé hier était relativement calmes, très calmes. Ce qui a fait que la journée a été presque un état de cirque, c’est quand entièrement drogués et soûlés pressés de s’attaquer au gouvernorat à un minimum de 100 mètres, ils ont commencé à tirer. Voilà la réalité des choses. Ce sont eux qui sont armés avec des calibres 12 de fabrication locale. Ce sont eux qui sont armés des fusils de guerre qui tirent dans les différents. Je dis et je répète, ce sont eux qui ont fait des morts.

Ces hommes étaient armés et leur premier slogan était Allahou  Akbar. C’est le réveil d’un système que nous connaissons à travers notre sous-région. Voilà la réalité des choses. Je ne défends personne. Ma responsabilité est de protéger la population, mon souhait est qu’il n’y ait pas de mort. Je dis et je répète la situation qui prévaut sur le terrain, si j’avais la possibilité même de demander aux anges de les frapper, ils les frapperont .Je n’ai pas peur des mots. Je suis en face des terroristes, des rebelles structurés venus d’ailleurs pour saccager la paix dans une région. Il y’a actuellement 11 policiers ,11 gendarmes, un sapeur-pompier, un agent de santé qui ont été blessés par des projectiles, des calibres 12 », a réagi le gouverneur de Labé.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.